Taux de swap, CMS, TEC10, TMO...

En résumé

Sommaire

Certaines obligations ont des références variables à des taux longs qui ne sont pas l’Euribor ou l’€onia.

Détaillons chacun de ces taux.

Les taux de swap

Le contrat d’échange (swap) fait partie des instruments financiers les plus populaires sur les marchés de gré à gré. Il ne sont pas cotés en bourse : on les conclut auprès d’une banque, plus rarement d’une autre entreprise.

Ils consistent à échanger deux flux financiers, généralement l’un connu et l’autre inconnu. Par exemple, il est possible d’échanger des paiements de taux Euribor pendant 10 ans contre des paiements d’un taux fixe. Cela revient à passer son emprunt de taux variable à taux fixe.

La banque cotera le swap selon les anticipations de taux du marché : c’est un marché très liquide, un des plus liquides du monde.

Vous pouvez trouver les taux de swap de différentes devises et différentes maturité ici par exemple

Le CMS

Le CMS est le « Constant Maturity Swap ». On y accole ensuite la maturité concernée et la devise (par exemple : CMS 10 ans EUR). Cela revient à observer le taux de swap 10 ans à dates périodiques, par exemple pour déterminer la valeur d’un coupon d’obligation perpétuelle.

Le TEC10

Le taux des obligations d’Etat français à 10 ans. C’est un taux interpolé entre les deux obligations les plus proches d’une maturité 10 ans. Il permet d’avoir une série historique dans le temps (car observer le taux d’une unique observation n’est pas pertinent, car sa maturité diminue avec le temps). C’est un peu comme le CMS, mais on ne regarde pas les swaps mais les obligations d’Etat.

On peut le trouver ici : https://www.aft.gouv.fr/fr/tec-10-du-jour

Les autres Etats ont leur propre référence qui fonctionne sur le même principe.

Le TAM

Taux annuel monétaire, il correspond au taux qu’aurait obtenu un investisseur qui aurait placé son argent en monétaire au cours des 12 derniers mois. Depuis le remplacement de l’Eonia par l’€ster, on parle du TAM €STER.

On peut trouver l’€ster du jour ici.

Le TMO

Taux de rendement moyen des obligations privées. Certaines titres participatifs l’utilisent pour leur rémunération. Il est aussi utilisé comme référence dans certains plans d’épargne.

On peut le trouver ici

Le credit default swap (CDS)

Le credit default swap est un instrument dans lequel une partie s’engage à payer une prime trimestrielle, en échange de quoi elle a le droit de recevoir de la part de l’autre contrepartie une compensation en cas de défaut sur un émetteur.

Cela s’apparente à une assurance défaut. C’est un outil de protection d’un portefeuille, mais aussi de spéculation : être « short » du swap (donc en position encaisseur de coupon, mais potentiellement devoir indemniser un montant plus important) revient à être long d’une obligation.

C’est aussi un outil de mesure du risque : plus le CDS d’un émetteur est élevé, plus il est considéré comme risqué par le marché. On peut en déduire la probabilité de défaut implicite d’un émetteur. Le CDS est généralement très proche du spread de crédit d'un émetteur, puisque l'un annule l'autre.