Obligation perpétuelle CNP 4 * (CMS 10 ans-CMS 2 ans)

Caractéristiques

  • ISIN : FR0010167296
  • libelle : CNP TSDI 6,25 TV
  • mnemonique : CNPBP
  • emetteur : CNP Assurances
  • date_emission : 11 mars 2005
  • date_echeance : Aucune
  • nominal : 1 €
  • remuneration : 4 * (CMS 10 ans-CMS 2 ans), minimum 2,75%, maximum 9%
  • periodicite_coupon : annuelle (11 mars)
  • encours : 25 M€
  • subordination : Dernier rang, mais dividend pusher

Documents

À venir...

En 2005, la CNP, première compagnie d’assurances de personnes en France, a émis deux obligations perpétuelles, pour un total de 250 M € (225 M€ + 25 M€), aux caractéristiques proches. Nous sommes là sur la petite souche (la grande cote sous l'ISIN FR0010167247.

Puisque la période de taux fixe (à 6,5%) est échue depuis longtemps, ces obligations sont désormais indexées sur la courbe des taux. Plus précisément, la forme de la courbe des taux définit le coupon qui sera payé. C’est assez difficile à appréhender. Plus la courbe est pentue, plus l’obligation rapporte. Les taux observés sont les CMS.

Pente 10 ans – 2 ansTaux brut
4 * (CMS 10 ans-CMS 2 ans),
minimum 2,75%, maximum 9%
Taux net
(30% d’impôt)
– 1,0%2,75%1,92%
0%2,75%1,92%
+0,5%2,75%1,92%
+1%4 %2,80%
+1,5%6 %4,20%
+2 %8 %5,60%
+2,5%9 %6,30%

Subordination

Les obligs sont subordonnées de dernier rang, tout en bas de la hiérarchie des créanciers, mais CNP est obligée de payer les coupons si elle :

  • paye des dividendes sur l’action (clause de « dividend pusher » comme disent les pros)
  • paye des coupons sur des obligations subordonnées
  • rachète des obligations subordonnées
  • elle rachète des actions (sauf dans le cadre du programme de rachat d’actions).

Sinon, les coupons sont optionnels, et s’ils sont non payés, ils sont perdus.

En 2022, la Banque Postale a sorti CNP de la Bourse. Cependant, puisque CNP a toujours versé des dividendes on peut imaginer que CNP continuera de les verser : l’assureur est désormais intégré au Groupe La Poste et les dividendes font partie de l’équilibre financier du montage.

Même en l’absence de dividend pusher, je ne vois pas la CNP refuser de payer ces coupons : ce serait un très mauvais signal envoyé au marché qui toucherait tout le Groupe. Mais cela reste un point de vue personnel.

Les obligations sont callables au pair à chaque anniversaire ou peuvent être rachetées en bourse.

Mon avis

A titre personnel, j’aime bien cette obligation ! C’est un bon moyen d’obtenir un coupon régulier sans trop de stress, tout en jouant la forme de la courbe des taux.

Les coupons seront élevés en sortie de récession (lorsque les taux directeurs sont encore bas, mais que le marché anticipe des hausses). En revanche, on sera au plancher lorsqu’on est à un pic de taux et qu’on anticipe une stabilisation et une baisse.

Il faut faire attention au cours d’achat. Historiquement, on a pu l’avoir proche de 50% comme proche de 100%… Elle ne cote jamais au-dessus de 100 à cause du risque de call au pair.

Elle est très peu liquide, on trouve fréquemment un spread supérieur à 10%. Avantage ou inconvénient, à vous de voir 🙂