L’obligation Taux Fixe Zero Coupon Crédit Agricole 2031 (remboursée 132%) – FRCASA010084

Caractéristiques

  • Emetteur : Crédit Agricole SA
  • Date d’émission : 3 mars 2023
  • Date d’échéance : 9 mai 2031
  • Taux d’intérêt : 4% accumulés et versés au terme (techniquement, elle fonctionnera comme une obligation zéro coupon)
  • Subordination : Obligation Senior Préférée
  • ISIN : FRCASA010084
  • Mnemonique : CASAZC09MAY31
  • Place : Euronext Paris
  • Nominal : 100 €
  • Documents : Fiche commerciale, Prospectus

Documents

À venir...

C’est une obligation un peu particulière, mais Credit Agricole aime faire des fantaisies de ce type.

D’ailleurs, le nom de l’obligation est curieux: Obligation Senior Préférée Taux Fixe Zéro Coupon. Comment peut-on être à la fois taux fixe et zéro coupon ?

Cette obligation senior créée pour les contrats d’assurance-vie du groupe (d’où la maturité de 8 ans) offre une rémunération annuelle de 4%, mais celle-ci n’est pas versée annuellement : les coupons sont accumulés et versés en une seule fois à l’échéance.

Ainsi, acheter cette obligation aujourd’hui, c’est toucher à terme le pair + une prime de 32%, ce qui assurait un TRAAB de 3,51% à l’origine.

Mon hypothèse est que cette obligation est utile pour un produit structuré du groupe : le gérant achète à la fois l’obligation et 32% d’actifs risqués. A terme, même si les actifs risqués valent 0, le capital sera garanti pour le client (sous réserve de solvabilité de CASA évidemment).

Pour l’acheteur sur le secondaire, les avantages sont :

  • Aucune fiscalité sur les coupons en cours de vie.
  • On a le choix de la fiscalité de sortie : soit un gros coupon, soit une plus-value en revendant juste avant le terme. Ce deuxième cas est idéal pour adosser l’obligation à des moins-values reportables.
  • Bonne sensilbité aux taux d’intérêts si l’on anticipe une baisse des taux. Pour mémoire, la sensibilité d’une obligation zéro coupon est égale à sa maturité résiduelle (duration).
  • Un moyen simple de figer des rendements (élevés, si on les juge satisfaisants) pendant quelques années avec un risque bancaire senior et une fiscalité retardée.

CASA est assez coutumier de ces obligations, mais elles sont souvent illiquides, car les particuliers sur un compte-titres ne sont pas le coeur de cible. Ici, il y a toutefois un teneur de marché mandaté (Kepler Chevreux) qui tient une fourchette d’environ 1,8%. Elle ne décotera donc jamais de façon flagrante…

En général, l’illiquidité est un avantage pour ceux qui surveillent, car il y a moyen de faire de bonnes affaires avec un suivi régulier.