La sensibilité des obligations

En résumé

Sommaire

Sensibilité d'une obligation : définition

Lorsque les taux montent, les obligations baissent. Lorsque les taux baissent, les obligations montent (voir mon article sur le pourquoi )

La sensibilité d’une obligation désigne le multiplicateur qui relie ces deux éléments.

Une obligation de sensibilité -5 est une obligation qui :

  • monte de 0,05% lorsque les taux baissent de 0,01%
  • baisse de 0,05% lorsque les taux montent de 0,01%

La sensibilité d’une obligation dépend de plusieurs paramètres. Le plus simple est de considérer que la sensibilité est l’opposé de la duration. ainsi, une obligation de duration 5 a une sensibilité de -5.

Formule de la sensibilité

La formule de la sensibilité est : – Duration / (1+ taux de marché) Il faut donc d'abord calculer la duration de l'obligation.

Pourquoi s’intéresser à la sensibilité ?

La sensibilité est une mesure extrêmement importante, puisqu’elle permet d’estimer comment évoluera un portefeuille d’obligations dans différents scénarios de taux d’intérêt. C’est l’une des premières mesures de prise de risque (un peu comme le beta sur actions).

Un portefeuille diversifié entre actions et obligations peut avoir une sensibilité, car les actions ont aussi un comportement lié aux taux d’intérêt.

La sensibilité n'est pas constante : la convexité joue un rôle

La sensibilité n’est pas figée. En effet, la sensibilité d’une obligation est une valeur calculée en un instant t. Mais lorsque le cours de l’obligation bouge en raison des taux, sa sensibilité évoluera aussi.

Intuitivement, c’est logique : une obligation ne peut avoir une même sensibilité tout au long de sa vie. Une sensibilité de -10 voudrait dire que l’obligation perd 100% de sa valeur si les taux montent de 10% ! Et s’ils montent de 11% ?

Ainsi, une obligation payant des coupons de 10% mérite une décote si les taux passent à 20%, mais elle ne vaut certainement pas 0 ! Il y aura des acheteurs bien avant (ne serait-ce que parce qu’à 0, elle a un taux de rendement actuariel infini).

La relation entre cours des obligations et taux d’intérêt n’est pas linéaire, puisque la sensibilité évolue aussi avec le cours.

En pratique, lorsque les taux montent, les obligations baissent « un peu moins » que leur sensibilité. Et lorsqu’ils baissent, les obligations montent « un peu plus » que ce que la sensitivité calcule.

La mesure de ce « un peu » s'appelle la convexité. Il est toujours intéressant d'acheter des obligations convexes, car La convexité est toujours favorable à l’investisseur ! (hors exceptions de type produits dérivés, etc.)